Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Green Tech : Toopi Organics, lauréate du concours Digital Inpulse

Écosystème
vendredi 10 septembre 2021

Michael Roes, cofondateur de Toopi Organics, Linda Han, déléguée générale de Huawei France, et Laure Sandoval, présidente-fondatrice de Sanodev. Crédits : Duchili

Toopi Organics, startup girondine, a remporté le premier prix du concours Digital Impulse de Bordeaux, organisé par Huawei. Sept startups étaient en compétition.

Jeudi 9 septembre, au cœur de la Cité Numérique de Bègles, a eu lieu la remise de prix du concours Digital Impulse. Organisé depuis huit ans par le géant du numérique Huawei, en partenariat avec Business France et le Comité Richelieu, ce concours est dédié aux startups de la green tech et se déroule dans plusieurs villes françaises. Energies vertes, mobilités propres ou encore agriculture intelligente sont des thématiques abordées par Digital Impulse. « Nous sommes ici pour montrer comment la technologie peut aider à consommer moins, créer de nouvelles solutions qui servent à la protection de la nature, s’est réjouie Linda Han, déléguée générale de Huawei France. […] Une entreprise ne peut pas réussir toute seule, il faut qu’on l’aide, que l’on apporte des solutions ensemble. »

Cette année, sept startups néoaquitaines étaient en compétition pour l’édition bordelaise :
Gouach, qui conçoit et fabrique des batteries lithium-ion réparables et connectées avec une focalisation sur la micro-mobilité
Kipsum, qui propose un gestionnaire énergétique plug and play minimisant la consommation par l’intelligence artificielle
Pertinent Eco Solution, qui développe une plateforme technologique de biocontrôle pour l’agriculture, afin de remplacer l’usage des pesticides chimiques
Purenat, qui développe un procédé industriel permettant de fabriquer un textile actif dépolluant, capable de détruire les polluants chimiques et biologiques au lieu de les stocker
Sanodev, qui déploie une offre d’équipements intégrant différentes méthodes de désinfection
Toopi Organics, qui développe un procédé biotechnologique permettant de recycler l’urine humaine en produits agricoles
Wineprotect, qui conçoit une lampe chauffante solaire pour protéger la vigne du gel

Deux lauréats accompagnés

Cette année, le premier prix a été décerné à Toopi Organics. En mars dernier, elle avait décroché un prêt non-dilutif de l’ADEME, pour accélérer son développement. La startup, en phase de R&D, travaille sur la commercialisation d’une gamme complète de produits agricoles naturels : azote, potatium, herbicides, foncigices et insecticides. Le second prix a été remis à Sanodev, pour ses méthodes technologiques désinfectantes (lumière pulsée, UV, micro-ondes, plasma).

Les deux startups bénéficient d’une contribution financière mais également d’un voyage en Chine, organisé par Huawei, pour leur « présenter les potentielles opportunités de développement à l’international ».

Sur le même sujet