Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Et de quatre : Orange lance sa 5G à Bordeaux

Écosystème
lundi 22 février 2021

Avec l’activation des premières antennes d’Orange prévue mardi, les quatre opérateurs mobiles français disposent désormais une couverture en 5G à Bordeaux, en dépit de l’opposition manifestée par la mairie écologiste.

Orange activera mardi 23 février son réseau de téléphonie 5G à Bordeaux. « Après le lancement de la 5G Orange à Pau depuis le 15 décembre 2020, Bordeaux est la seconde ville en Nouvelle-Aquitaine ouverte à la 5G Orange », se réjouit l’opérateur, qui emboîte ainsi le pas à ses concurrents SFR, Bouygues Telecom et Free, dont les antennes 5G ont été officiellement mises en service entre le 8 et le 17 février.

« Orange a choisi de couvrir dans un premier temps les zones déjà fortement sollicitées afin d’éviter tout risque de saturation. En effet, entre septembre 2019 et septembre 2020, les usages data sur le parc Orange et Sosh ont augmenté de 40% entrainant un risque de saturation des réseaux actuels d’ici 2022. C’est pourquoi l’utilisation de ces nouvelles fréquences 5G est, selon Orange, la meilleure réponse pour l’avenir », explique un communiqué.

Place de la Bourse, deux gigantesques affiches invitent depuis quelques jours les Bordelais et les visiteurs de passage à dire « bonjour à la 5G » grâce aux bons soins conjugués d’Apple et d’Orange, sponsors d’une campagne de pub dont certains ne manquent pas de souligner le caractère ironique, compte tenu de l’hostilité manifestée par la majorité EELV - PS à la Ville et à la Métropole.

« On ne pourra pas faire en sorte de repousser la 5G tout le temps », avait prévenu Delphine Jamet, adjointe au maire écologiste de Bordeaux, en janvier lors des vœux de début d’année de Pierre Hurmic au Palais Rohan. Si les demandes de déploiement et de moratoire sur cette nouvelle génération de réseaux mobiles sont restées lettre morte, la municipalité se réjouit tout de même que le léger retard pris à l’allumage de la 5G ait permis la mise en place de stations dédiées à la mesure de l’exposition électromagnétique par l’Agence nationale des fréquences (ANFR), l’organisme chargé de gérer l’ensemble des fréquences radio en France pour le compte de l’Etat.

Trois stations sont aujourd’hui installées dans le centre-ville de Bordeaux (place de la Victoire, Grand-Parc et Médoquine), et Bordeaux Métropole a obtenu de l’ANFR l’autorisation d’en installer d’autres dans les communes qui désireraient s’en équiper.

Sur le même sujet