Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Entre centre et plateforme, NotreAccord veut faciliter l’accès à la médiation

Demain
mardi 27 avril 2021

Mathieu Josserand et Maxime de la Morinerie, cofondateurs de NotreAccord

Nouvelle venue sur le terrain très dynamique de la « legaltech », la startup bordelaise NotreAccord propose un centre de médiation adossé à une plateforme en ligne, avec l’ambition de devenir la porte d’entrée incontournable pour la résolution de conflits à l’amiable.

Le marché de la médiation a connu un coup d’accélérateur fin 2019 avec l’entrée en vigueur de la réforme de la procédure civile qui impose une tentative de conciliation à l’amiable avant tout recours juridique pour les conflits dont le préjudice ne dépasse pas 5.000 euros. « Nous avons eu le sentiment qu’une opportunité se présentait », se souvient Mathieu Josserand, cofondateur et président de la startup bordelaise NotreAccord. Avec son associé, Maxime de la Morinerie, avocat au Barreau de Paris, il imagine une plateforme en ligne pensée pour faciliter la mise en relation et les interactions entre les professionnels de la médiation et les parties prenantes d’un conflit, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises.

« Le marché se partage aujourd’hui entre les acteurs historiques de la médiation, qui ont contribué à développer l’activité de façon remarquable avec des centres et des formations largement reconnus, et de nouveaux acteurs venus du numérique qui lancent des offres en ligne sans être toujours des professionnels du secteur. Nous voulons réunir le meilleur de ces deux mondes », résume Mathieu Josserand, venu à la médiation après dix ans de carrière dans le conseil en management et transformation des entreprises.

Plus qu’un simple annuaire

NotreAccord se présente ainsi à la fois comme un centre de médiation capable de jouer un rôle de tiers de confiance, avec des tarifs et un règlement clairement affichés, et comme une plateforme de services à destination des médiateurs, avec un ensemble d’outils visant à fluidifier le déroulement de la procédure, de la gestion des documents à la prise de rendez-vous. « Nous avons par exemple signé un partenariat avec Neo-nomade, la première plateforme d’espaces de travail et de salles en France, pour faciliter la réservation de salles de médiation », illustre l’entrepreneur.

La startup, qui référence aujourd’hui une douzaine de professionnels, base son modèle économique sur un abonnement facturé aux médiateurs inscrits sur sa plateforme (80 euros par mois), doublé d’une commission de 10% sur l’apport d’affaires. « Nous allons développer de nouvelles fonctionnalités pour permettre aux médiateurs de se rendre plus visibles, en mettant en avant leur expertise et leurs spécialités, indique Mathieu Josserand. On constate un réel besoin d’avoir plus de prise sur sa communication et sur les possibilités d’échanger avec le marché, même pour des médiateurs très expérimentés qui ont déjà beaucoup d’activité. Notre objectif est vraiment de leur faciliter l’ensemble de ces aspects, pour qu’ils puissent se concentrer sur leur vocation ».

Accompagnée par Unitec et par Héméra, NotreAccord envisage une levée de fonds dans le courant de l’année, avec l’objectif d’internaliser progressivement le développement de sa plateforme et renforcer ses actions marketing, de façon à accélérer le recrutement de nouveaux médiateurs, réalisé aujourd’hui de façon organique.

NotreAccord
Fondée en 2020
2 collaborateurs
CA : n.c. 

Sur le même sujet