Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

En 2022, Bordeaux se veut tournée vers la solidarité et l'international

Écosystème
mardi 11 janvier 2022

Pierre Hurmic a présenté ses voeux dans la salle des fêtes du grand parc. Crédits : MB

Solidarité, culture et international, tels sont les grands axes évoqués par le maire de Bordeaux Pierre Hurmic, à l’occasion de la présentation de ses vœux à la presse, ce mardi 11 janvier.

Le rendez-vous était donné dans la salle des fêtes du grand parc, pour les deuxièmes vœux à la presse de la mandature Hurmic. En préambule, les participants ont même eu droit à une courte représentation de danse, mêlant le classique et le hip-hop. « Je trouve que le choix [de création] illustre parfaitement ce que sont nos soucis de gestion de la Ville, avec du classique et de l’innovation », a déclaré le maire de Bordeaux en préambule. Le choix de la salle n’etait pas anodin non plus, car entre 1968 et 1993 (année de fermeture du lieu, avant une réouverture il y a quatre ans), elle a accueilli de grands noms : Metallica, The Cure, les Rita Mitsouko ou encore Iggy Pop. Ces vœux se voulaient « ouverts aux mondes » : on y a parlé solidarité, culture et international.

Ne voulant pas revenir sur les grandes actions déjà initiées, Pierre Hurmic a sobrement mentionné la végétalisation de la ville qui se poursuivra en 2022, le partage de la rue, la politique d’urbanisme résilient, ou encore la stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance.

Développer une mutuelle solidaire

« Une ville toujours plus solidaire », c’est l’un des deux grands axes de la municipalité bordelaise pour les mois à venir. La première action concrète sera déployée le 20 janvier prochain, avec une nuit de la solidarité. Objectif pour les agents municipaux, accompagnés de plus de 400 bénévoles : procéder avec l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) au recensement des personnes à la rue, pour mieux connaître leur profil et leurs besoins. « Afin de définir les politiques solidaires adaptées, spécifiques à notre territoire », a détaillé Pierre Hurmic ; et notamment pour renforcer les possibilités de mise à l’abri et d’aide à ces publics.

La coopération sera au cœur des travaux menés par les élus et agents municipaux, qui travailleront avec le Conseil départemental de la Gironde pour mettre en place une sécurité sociale alimentaire, et une mutuelle solidaire. Pour cette dernière, l’idée serait « d’offrir via un achat groupé des contrats de mutuelle », a précisé Harmonie Lecerf, adjointe au maire en charge de l’accès aux droits et des solidarités. Selon elle, près de 9.000 personnes n’auraient aujourd’hui pas de mutuelle à Bordeaux, et 13% des personnes sans emploi seraient concernés.

Donner un nouveau souffle à la culture

Récemment étrillé pour sa politique culturelle dans un article du Monde, Pierre Hurmic a fait de cette culture le deuxième grand axe de son intervention. Pour « donner un nouveau souffle » à la vie culturelle bordelaise, la Ville a élaboré une feuille de route qui sera présentée le 8 février prochain en Conseil municipal. « Nous souhaitons ouvrir grand les portes et les fenêtres de la pratique artistique », a martelé Pierre Hurmic. Une opération de « billets suspendus » avec l’opéra de Bordeaux a d’ores et déjà été réalisée, et 150 tickets ont été financés par 170 personnes, pour un montant de plus de 9.000 euros. Ces billets, gratuits, permettront aux habitants n’en ayant pas les moyens d’accéder à l’opéra durant un temps de sensibilisation aux arts, puis durant une représentation.

Être tourné vers l’international

Si Bordeaux se veut ouverte aux mondes, elle sera tournée, en 2022, vers l’international. Pour saisir « des opportunités, en axant nos rencontres autour d’enjeux spécifiques », a précisé Pierre Hurmic. L’année dernière, il avait notamment rencontré les maires de Bilbao ou Barcelone, pour aborder les questions de mobilité ferroviaire ou d’alimentation résiliente. « Notre but est de réinterroger les accords de partenariat existants, à l’aune de ces nouvelles priorités, et un travail de fond qui est entamé se poursuivra en 2022 ». Le maire de Bilbao viendra à Bordeaux en avril prochain, mais aussi les municipalités de Munich, Bristol ou encore Québec. Pierre Hurmic se rendra d’ailleurs dans cette dernière d'ici quelques mois, à l’occasion du congrès des villes du patrimoine mondial.

Autre sujet, « faire venir l’international à Bordeaux », alors que la France a pris il y a quelques jours la présidence tournante de l’Union européenne. Les 14 et 15 février prochains, Bordeaux prendra sa part, en accueillant une réunion des ministres européens du travail. Une décision qui ne relève pas du hasard, puisqu’il s’agit d’une négociation menée entre la Ville et le gouvernement lors des discussions autour du sommet Afrique-France. « Ce qui est intéressant, c’est que cette réunion aura notamment pour objet d’échanger sur l’impact des transitions climatiques sur le marché du travail », a ajouté Pierre Hurmic, une thématique décidée au sein de l’Union européenne.

En février prochain, Nadia Saadi, adjointe au maire chargée de l’accompagnement des mutations économiques, présentera sa feuille de route. L’un des grands axes développés sera la RSE, responsabilité sociale des entreprises.

Sur le même sujet