Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Emploi : gOtaf mise sur la voix pour faciliter le recrutement

Engagement
lundi 19 avril 2021

Jean-Muriel Azonhoume, cofondateur de gOtaf avec François Allard - Crédits gOtaf

La startup gOtaf s’apprête à lancer sa plateforme audio de recherche d’emploi. Un fonctionnement insolite qui privilégie la voix des recruteurs et candidats, pour casser les barrières comme la dyslexie ou l’illettrisme. D’ici la fin de l’année, elle vise les 10.000 utilisateurs.

Le 1er mai prochain, date symbolique de la fête du Travail, la startup bordelaise gOtaf lancera son application. Le concept ? Une plateforme audio de recherche d’emploi. « Nous voulons faciliter la rencontre entre l’employeur et le candidat grâce à la voix, pour créer du lien, présente simplement Jean-Muriel Azonhoume, cofondateur de l’entreprise. Avec la digitalisation des sites de recherche d’emploi, de plus en plus de personnes sont laissées sur le carreau. » Illettrisme, dyslexie, non maîtrise des outils digitaux : gOtaf veut casser les barrières d’accès à l’emploi.

« Laissez un message après le bip »

Sur la plateforme, les employeurs choisissent d’abord leur type de forfait : abonnement, ou achat unique. Ils rédigent ensuite leur offre d’emploi traditionnelle, à l’écrit, puis viennent enregistrer un message vocal pour encadrer leur recherche, et préciser ce qu’ils attendent. « Les recruteurs ont également la possibilité de faire enregistrer leur annonce vocale par des comédiens, précise Jean-Muriel Azonhoume. Car si certains ont beaucoup d’offres d’emploi à rédiger, l’enregistrement vocal peut vite devenir trop lourd. » Enfin, gOtaf réalise un travail de réécriture de l’offre pour la rendre compréhensible par le candidat, et pour que ce dernier obtienne rapidement les informations qu’il recherche.

Du côté du candidat, une fois inscrit, ce dernier dépose son CV audio sur la plateforme. Cela lui permet ensuite de postuler aux annonces l’intéressant. « C’est entièrement gratuit pour les candidats. Notre modèle économique se base uniquement sur la vente d’emplacements des offres d’emploi aux employeurs. »

Simplifier la recherche d’emplois

Les secteurs des BTP, de l'hôtellerie-restauration, de la logistique ou encore des services sont particulièrement ciblés par gOtaf. « Nous nous focalisons pour l’instant sur eux car ce sont des secteurs en tension, avance le cofondateur. Ce sont également des secteurs où le niveau de qualification est un peu plus bas que d’autres. Pour nous c’est un choix : le but est de trouver des personnes ayant vraiment envie de travailler. » Le public ciblé par la startup a parfois des difficultés pour postuler à des offres d’emplois. gOtaf assure mettre en ligne des postes réellement accessibles, pour que ces personnes éloignées de l’emploi puissent faire un premier pas vers la réinsertion professionnelle. 

La jeune pousse s’appuie sur des réseaux associatifs et d’entraide, comme des Maisons de l’emploi ou des entreprises de réinsertion, mais compte aussi sur plusieurs agences d’intérim pour que des offres soient en ligne dès le démarrage. « Nous allons vraiment développer une stratégie pour aller chercher le type de candidat qui leur convient. C’est ça, notre valeur : leur proposer une façon différente de recruter, et des personnes qui n’auraient pas réussi à se lancer avec d’autres plateformes. » Dans un second temps, l’application élargira ses annonces vers d’autres types d’emplois et de publics, plus qualifiés.

10.000 utilisateurs la première année ?

D’ici la fin de l’année 2021, gOtaf vise les 10.000 personnes inscrites. Un pallier « ambitieux », reconnait Jean-Muriel Azonhoume, mais que la startup compte bien tenir. Et si la plateforme n’est pas encore officiellement lancée, elle espère réaliser 150.000 euros de chiffre d’affaires cette année.

« Le ton ludique de notre appli est assumé. La recherche d’emploi est traditionnellement quelque chose de lourd et solitaire. Nous, nous voulons que les gens ne se sentent pas seuls dans cette étape. » Dans les mois à venir de nouvelles fonctionnalités seront ajoutées à la plateforme comme une option multilingue, notamment pour des saisonniers étrangers. A terme un assistant virtuel sera également déployé, pour accompagner au mieux les candidats.

gOtaf 
Basée à Bordeaux
8 salariés
CA 2021 attendu : 150.000€
www.gotaf.fr

Sur le même sujet