Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

DAF externalisé : La Direction s’étend à Toulouse

Stratégie
mercredi 23 novembre 2022

Thibault Salou (au centre) a créé La Direction en 2020. Crédits : La Direction

La Direction est une entreprise spécialisée dans la gestion administrative et financière des startups. Implantée depuis deux ans à Bordeaux, elle se déploie aujourd’hui en Occitanie, avant de poursuivre son développement dans les villes-clefs de Nouvelle-Aquitaine. Explications.

Proposer un service de directeur administratif et financier (DAF) externalisé, pour faciliter la gestion des startups. Tel est l’objectif de La Direction, société bordelaise créée il y a deux ans. « Aujourd’hui, il y a énormément d’outils digitaux qui viennent transformer la manière de gérer une entreprise, présente Thibault Salou, fondateur et dirigeant de La Direction. Que ce soit pour la facturation, les relances, les paiements… Il y a moins de tâches à faible valeur ajoutée à gérer, et donc, il y a moins besoin de personnes pour gérer ces actions administratives et financières. » Second constat : la hausse de l’employabilité des salariés, et le partage du temps entre le commercial, le marketing ou les ressources humaines.

Aider les startups à gérer leur trésorerie

Restait à savoir à qui adresser ce service de DAF externalisé, combiné à une activité classique de conseil. « On a choisi d’adresser les entreprises tech et digitales, qui sont la majorité de nos clients aujourd’hui. Et particulièrement les startups, qui ont des besoins de financements, des sujets de trésorerie compliqués, et des interlocuteurs exigeants », résume Thibault Salou. Des besoins qui rencontrent « ceux que La Direction peut leur apporter » : « Une rigueur que les startups n’ont parfois pas, car elles se concentrent sur leur produit et sa commercialisation. »

Aujourd’hui, cinq DAF – dont Thibault Salou – travaillent auprès de jeunes pousses, mais aussi auprès d’incubateurs du territoire. Notamment, pour sensibiliser à la gestion de trésorerie et de budgets. « Je ne pointe pas du doigt l’attitude des startups, mais il est difficile de bien gérer sa croissance. Quand on lève des fonds et qu’on reçoit pas mal de cash, ça peut être compliqué de bien employer sa trésorerie. On est facilement tenté de recruter largement, de prendre de grands bureaux, de mettre des coûts marketing un peu forts… Les startups peuvent dépenser à tout-va et se retrouver devant un mur de trésorerie », analyse le dirigeant.

D'un jour dans le mois à trois par semaine

En deux ans d’existence, La Direction revendique 50 clients accompagnés, dont certains noms connus de l’écosystème girondin : Lucine, et sa solution digitale pour lutter contre les douleurs chroniques, Sunna Design, et ses lampadaires solaires, ou encore Pony, Simone à Bordeaux, RebrAin et KazoArt. « A terme, on pourra adresser des entreprises un peu plus traditionnelles, qui auraient besoin de passer des étapes dans leur transformation digitale. On aura une carte à jouer », précise Thibault Salou.

La Direction fonctionne, à l’instar d’un cabinet de consulting, sur une facturation à la journée. D’une seule journée dans le mois, à trois jours par semaine, selon les besoins. « Jusqu’à deux ou trois jours par semaine, il est plus intéressant pour nos clients de faire appel à nous. Et puis, cela fait un effectif RH en moins, donc pas de sujets d’évolution de carrière », plaisante notre interlocuteur. Pour assurer une prestation qualitative, chaque DAF, qui peut accompagner quatre ou cinq clients, compartimente sa semaine. « On n’est pas disponible tous les jours pour tous nos clients – sauf s’il s’agit d’une urgence. Le but, c’est d’être concentré sur notre mission chaque jour. »

Vers un déploiement néoaquitain

Depuis le 21 novembre, un second bureau a ouvert en Occitanie, dans la ville rose. « Plusieurs de nos partenaires sont des fonds d’investissement, présents à Bordeaux mais aussi à Toulouse. Et puis, là-bas il n’y a pas vraiment de cabinet très structuré, comme nous. C’est une ville assez proche de la nôtre en termes de dynamisme et d’innovation », commente Thibault Salou. Le développement de ce bureau est assuré par Cynthia Pareau Rinaudo, qui a évolué dans des fonds d’investissements, et a été directrice financière d’un groupe industriel toulousain. Elle sera chargée de constituer une équipe de trois personnes dès l’année prochaine.

À Bordeaux, La Direction maintiendra en 2023 le même rythme de développement, en recrutant quatre ou cinq DAF et office managers. Autofinancée et rentable, l’entreprise doublera son chiffre d’affaires l’année prochaine (montant non communiqué). Avant de se déployer « partout » en Nouvelle-Aquitaine. « On échange avec des structures à Limoges ou à La Rochelle, par exemple », conclut Thibault Salou.

La Direction 
Basée à Bordeaux
CA : n. c. 

Sur le même sujet