Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Cloud et services managés moteurs de la croissance pour Cheops Technology

Stratégie
mercredi 27 octobre 2021

Inauguration du siège de Cheops Technology, à Canejan, le 4 octobre 2018

Le spécialiste du cloud Cheops Technology a bouclé son exercice 2020/2021, clos au 30 avril dernier, sur un chiffre d’affaires de près de 119 millions d’euros, en hausse de 6% sur un an. Sa croissance se double d’une nette amélioration de sa rentabilité opérationnelle et d’un renforcement des capitaux propres, qui permet à l’entreprise de Canéjan d’affirmer ses ambitions en matière de croissance externe.

Avec 24 nouveaux contrats signés entre le 1er mai 2020 et le 30 avril 2021, la division cloud et services managés de Cheops Technology peut se targuer d’un volume d’activité en hausse de 17% sur un an. Une croissance significative, réalisée en plein cœur de la crise sanitaire, qui confirme pour le groupe girondin dirigé par Nicolas Leroy-Fleuriot le bien-fondé de sa stratégie consistant à proposer au marché des offres diversifiées, très spécialisées, et associées à de hauts niveaux de service. Pour Cheops Technology, le cloud computing et les services managés externalisés s’imposent désormais comme la trajectoire incontournable de l’évolution des PME et ETI, « chez qui il n'est désormais plus vraiment raisonnable, tant techniquement que financièrement de maintenir un Système d’Information 100% interne », estime la société, qui indique avoir structuré au cours de son dernier exercice la brique technique dédiée à l’automatisation de sa gestion des clouds hybrides, grâce à la mise en production de solutions de supervision fournies par ServiceNow et Centreon.

Implantation chez Equinix à Bruges

Si le cloud, ses différentes déclinaisons (public, privé, dédié, hybride) et les services associés restent le principal moteur de la croissance, Cheops Technology poursuit toujours via ses autres divisions l’ambition de proposer une offre de services IT à 360 degrés. Sa branche réseau, sécurité et communications unifiées, au sein de laquelle le groupe propose désormais à ses clients la mise à disposition d’un SOC (Security Operation Center) est ainsi présentée comme un axe fort de développement. Cheops y introduit également une offre de téléphonie via le réseau téléphonique commuté opérée au moyen du logiciel Teams de Microsoft. Sur le volet infrastructures, Cheops confirme son implantation au sein du datacenter BX1 récemment inauguré par Equinix à Bruges. Le girondin y répliquera une partie de ses propres équipements de production de Canéjan, pour assurer ses services de reprise et de continuité d’activité, et l’utilisera pour profiter de l’accès au câble transatlantique Amitié, pour garantir des échanges de données à très faible latence entre l’Europe et les Etats-Unis. Cheops indique enfin avoir commencé à déployer ses offres cloud au travers de sa récente acquisition suisse, DFI Service.

Au plan comptable, Cheops Technology affiche un chiffre d’affaires de 118,7 millions d’euros sur l’exercice, en hausse de 6,1% sur un an, assorti d’un résultat d’exploitation de 9,3 millions d’euros qui progresse de 36,1%. « Cette dynamique positive se traduit également à la clôture de l’exercice par le renforcement des fondamentaux financiers et la consolidation de la structure financière de l’entreprise qui présente un endettement faible, une trésorerie positive de près de 27 M€ et des capitaux propres désormais dotés de plus de 30 M€ », indique le groupe, qui se dit ouvert « à toutes opportunités qui pourraient se présenter en termes de croissance externe, tant en France qu’à l’international ».

Sur le même sujet