Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Ceva Santé Animale grand mécène de l’IHU Liryc

Engagement
vendredi 03 décembre 2021

Pierre Jaïs et Marc Prikazsky ont signé vendredi 3 décembre une convention qui fait de Ceva Santé Animale l'un des grands mécènes de l'IHU Liryc - photo Gautier Dufau

L’Institut hospitalo-universitaire de Rythmologie et modélisation Cardiaque (Liryc) a signé une convention de mécénat avec Ceva Santé Animale. Elle fait du groupe basé à Libourne l’un de ses principaux donateurs de l’IHU, avec la volonté affichée de soutenir des activités de recherche s’appliquant aussi bien à l’homme qu’aux animaux.

Pierre Jaïs, directeur général de l’IHU Liryc, et Marc Prikazsky, PDG de Ceva Santé Animale, ont signé vendredi une convention de mécénat par laquelle Ceva, cinquième laboratoire vétérinaire mondial, s’engage à soutenir les activités de recherche, d’innovation et de formation portée par cet institut spécialisé dans les maladies du rythme cardiaque.

« Nous sommes fiers de pouvoir compter sur le soutien majeur de Ceva Santé Animale, fleuron économique de la région Nouvelle-Aquitaine. Se rapprocher de Ceva est aussi une opportunité pour l’institut de rejoindre la dynamique "One Health" et d’élargir ainsi notre vision de la médecine et de la recherche », a déclaré le Pr Pierre Jaïs. Via cette convention, les deux nouveaux partenaires affichent en effet la volonté de créer des synergies entre les approches médicales et vétérinaires du traitement et de la prévention des troubles cardiaques, pour tendre vers un modèle de santé « unique » (One Health).

« Ce partenariat marque le début d’une belle histoire entre Ceva Santé Animale et l’IHU Liryc, deux acteurs majeurs de la santé en Nouvelle-Aquitaine. À travers ce partenariat, nous souhaitons pouvoir améliorer la prise en charge des chiens et des chats et développer des solutions innovantes en termes de prévention, de diagnostic et de traitement des maladies cardiaques. Nous nous réjouissons de contribuer à améliorer les interactions entre la santé animale et humaine pour servir la notion de "One Health" que nous défendons depuis plus de 10 ans », ajoute Marc Prikazsky.

À voir aussi : tour d'horizon de l'actualité de Ceva Santé Animale avec Marc Prikazsky, notre Placéco Live du 27 septembre

Le mécénat, maillon indispensable du financement de l’IHU

L’IHU, qui se prépare à engager la construction d’une plateforme de bio ingénierie cardiaque dédiée au développement in situ de prototypes et de dispositifs médicaux ou d’outils numériques innovants, a récemment fait évoluer son modèle économique vers plus de financements propres, pour compenser la réduction prévue de la dotation annuelle de l’Agence Nationale de la Recherche. Dans le cadre de son plan stratégique à horizon 2025, il s’est fixé l’objectif de réunir 10 millions d’euros auprès de mécènes français et internationaux, avec l’objectif que ces dons complètent les revenus générés par l’institut et les financements pour la recherche publique pour parvenir à une capacité d’autofinancement.

Pour aller plus loin : l’IHU Liryc collecte 10M€ pour s’autofinancer d’ici 2025


Sur le même sujet