Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Brico Fenêtre veut doubler son CA dans les 18 prochains mois

Stratégie
mardi 22 juin 2021

Thierry Rambert, fondateur et dirigeant de Brico Fenêtre - Crédits : MB

Brico Fenêtre, spécialiste bordelais de la vente en ligne de menuiseries, veut doubler ses ventes et son CA d’ici 18 mois. La marque s’appuie pour cela sur une nouvelle unité de production de 12.000 m² dans les Pyrénées-Atlantiques.

Brico Fenêtre se revendique comme le pionnier de la vente en ligne de menuiseries. Marque déposée du groupe Biason, ce dernier l’a lancée en 2007 pour entamer sa transition numérique. « Quand nous avons débuté nous étions encore dans les balbutiements d’internet, se remémore Thierry Rambert, fondateur et dirigeant de Brico Fenêtre. Aujourd’hui, même si nous avons mis du temps à nous structurer, notre objectif est de doubler notre chiffre d’affaires dans les 18 prochains mois. »

Brico Fenêtre se positionne autant sur du B2B que du B2C avec la particularité de vendre sans intermédiaires, directement de l’usine au client. La société s’appuie pour cela sur deux sites industriels à Serres-Castet et à Bayonne dans les Pyrénées Atlantiques, représentant 25.000 m² de production.

« De nombreux indicateurs sont au vert »

Depuis sa création il y a 14 ans, Brico Fenêtre a subi plusieurs restructurations. Mais en 2016, lorsque les équipes veulent effectuer une refonte du site internet, elle se rendent compte que l’outil de production ne suivra pas. « Nous avons alors décidé de construire un nouveau site de 12.000 m² entièrement dédié à la marque », reprend Thierry Rambert. 10 millions d’euros sont investis dans le projet dont 3,5M€ pour les machines et la nouvelle usine est lancée à Serres-Castet, à côté de celle déjà existante.

En 2020 l’usine a produit ses premières fenêtres et si elle est encore en train de monter en puissance, elle sera en pleine capacité dès juillet prochain. Pour Brico Fenêtre, l’objectif affiché est ambitieux : doubler son nombre de ventes pour atteindre les 10.000 produits écoulés par mois, et doubler son CA qui était de 11M€ l’année dernière. « Avec nos deux usines côte à côte nous pourrons produire jusqu’à 400 fenêtres par jour », précise le fondateur. Selon lui de nombreux indicateurs sont au vert et le conforte dans sa stratégie. Le boum du bricolage et de la rénovation de logements, mais aussi leur activité croissante. « Rien que sur le premier trimestre 2021 notre CA a progressé de 55%, nos commandes de 45% et notre nombre de visiteurs de 65%. Surtout en 2019, 10M de fenêtres se sont vendues en France. Le marché est important, nous voulons maintenir cette montée en puissance ! »

Conquérir le marché français et international…

Pour atteindre ses ambitions, Brico Fenêtre veut développer sa part de ventes en B2B, qui représente aujourd’hui 21% de son activité. « Notre force, c’est que l’on réalise des fenêtres sur-mesure, précise Thierry Rambert. Les professionnels peuvent les commander à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, et se font livrer directement sur leur chantier. Ça leur facilite la vie ! »

La société est présente en France mais aussi dans les pays limitrophes, en Afrique, à Mayotte ou en Guyane et même aux Etats-Unis. « La ville de Boston nous a commandé des fenêtres par exemple ». L’international ne représente que 10% du CA de l’entreprise, mais son fondateur espère bien accélérer sur ce sujet. « L’export s’est développé un peu tout seul, analyse-t-il. Donc nous souhaiterions nous positionner davantage sur le sujet. C’est l’une de nos réflexions en ce moment. »

… Et maîtriser le coût des matières premières

Pour devancer la concurrence la marque mise sur ses prix plus bas que ceux du marché. A titre d’exemple pour une fenêtre classique en PVC, Thierry Rambert affirme être entre 5 et 10% inférieur aux tarifs traditionnels. « Nous maîtrisons parfaitement notre outil de production et nos fournisseurs, qui sont tous français. Il s’agit de Veka pour le PVC, Saint-Gobin pour le vitrage et Ferco pour l’accastillage des fenêtres. Pour l’aluminium Brico Fenêtre est gammiste, donc nous achetons directement la matière sous forme de lingot avant de la travailler. Cela nous permet de n’avoir aucune chute et de réaliser des économies. »

Problème : certaines matières premières voient leur prix augmenter, comme l’éthylène ou le verre. « Depuis le 1er janvier dernier nous sommes obligés de rogner sur nos marges bénéficiaires. Malheureusement nous n’avons pas le choix, car nous n’allons pas augmenter des prix pour des commandes qui par exemple ont déjà été effectuées. » Une perte de rentabilité qui n’entache pas l’objectif de la marque. « Les tendances sont à la hausse, cela s’est confirmé en fin d’année dernière. Nous souhaitons faire de Brico Fenêtre un acteur montant du e-commerce français, et nous pensons pouvoir y arriver. »

Brico Fenêtre 
Basée à Bordeaux
300 salariés
CA 2020 : 11M€
www.brico-fenetre.com

Sur le même sujet