Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Bordeaux pérennise sa cellule d'aides aux TPE

Écosystème
mercredi 28 avril 2021

Photo d'illustration - Crédits : Adobe Stock Bacho Foto

La Ville de Bordeaux a signé une charte pour pérenniser sa cellule d’aides aux TPE. Depuis novembre dernier 190 entreprises ont fait appel au dispositif, qui se veut comme une « gare de triage » pour aider les sociétés et les diriger vers les aides auxquelles elles ont droit.

« Même si elle n’a pas de compétences économiques, la Ville est la première porte à laquelle viennent frapper les acteurs économiques », rappelle en préambule le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Ce mercredi 28 avril, la Ville de Bordeaux a signé une charte locale avec différents partenaires pour renforcer et pérenniser cette cellule d’aides.

« Il s’agit d’une réponse que l’on porte face à l’urgence économique qui est la nôtre, reprend l’édile. La crise sanitaire a durement impacté l’activité des entreprises, et nous sommes bien évidemment aux côtés des acteurs touchés par cette crise. »

Apporter des réponses aux entreprises

Ce dispositif a vu le jour en septembre dernier, avant d’être progressivement renforcé dès le mois de novembre. Objectif : servir de « gare de triage » pour les petites entreprises, pour leur garantir un accès aux aides auxquelles elles ont droit. « Toutes les TPE basées à Bordeaux peuvent contacter cette cellule, martèle Stéphane Pfeiffer, adjoint au maire en charge de l’économie et de l’économie sociale et solidaire. Si les entreprises sont d’abord visées comme les cafés ou les restaurants, les acteurs associatifs et culturels le sont aussi. » La cellule, elle, s’emploie à apporter une réponse au demandeur en 24 ou 48 heures.

« La Gironde compte 98.000 entreprises, dont plus de la moitié sont installées sur la métropole bordelaise, rappelle le président de la CCIBG, Patrick Seguin. 36.000 sont des TPE ».

190 demandeurs depuis le lancement

La signature de cette charte consolide ainsi le futur de cette cellule d’aides. Huit acteurs y sont engagés : la Ville de Bordeaux, la Maison de l’emploi, la CCI Bordeaux Gironde, la CMA Gironde, la Caisse sociale de développement local, la CRESS, le Barreau de Bordeaux et Bordeaux Métropole.

190 entreprises ont fait appel au dispositif depuis son lancement, dont 30% sont dans le secteur des CHR (cafés-hôtels-restaurants), 26% dans le commerce non alimentaire, 8% dans le sport, et enfin dans la culture et le sport. « Jusqu’à maintenant nous étions dans une période de rodage, concède Stéphane Pfeiffer. Maintenant nous voulons passer à l’étape supérieure pour toucher le plus de TPE possible. » A moyen terme la cellule d’aides a vocation à devenir un guichet unique pour les petites entreprises, une cellule de ressources pour les accompagner tout au long de leur activité.

Sur le même sujet