Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

BNP Paribas rachète le bordelais Floa, spécialiste du paiement fractionné

Stratégie
jeudi 26 août 2021

Application Floa Bank sur mobile - crédit AL

BNP Paribas a annoncé fin juillet la signature d’un accord d’exclusivité portant sur l’acquisition de 100% des parts de Floa Bank, filiale des groupes Casino et Crédit Mutuel basée à Bordeaux. Objectif affiché par l’acquéreur ? Renforcer les positions de Floa sur le marché du paiement fractionné, en France et en Europe.

Vingt ans après sa création, la « Banque Casino », renommée Floa Bank en 2020, s’apprête à quitter le giron du géant de la grande distribution, associé depuis 2011 à 50-50 avec le Crédit Mutuel. BNP Paribas a en effet annoncé le 27 juillet la signature d’un accord d’exclusivité portant sur l’acquisition de 100% des parts de Floa Bank pour un montant total de 258 millions d’euros, dont le produit sera réparti, après validation des autorités compétentes, à parts égales entre Casino et Crédit Mutuel. Selon les termes de cet accord, BNP Paribas deviendra, via Floa, le fournisseur et distributeur exclusif des offres de crédit à la consommation proposées par Casino et ses différentes filiales, dont Cdiscount. Casino restera de son côté intéressé aux résultats de l’activité de paiement fractionné développée par Floa.

« L’adoption des usages digitaux dans les paiements est massive, et elle poursuit encore son renforcement avec la très forte croissance du e-commerce. Dans ce contexte, avec l’appui de Casino et de Crédit Mutuel Alliance Fédérale, Floa a su construire sa place de champion français des paiements innovants en proposant des solutions et parcours clients particulièrement novateurs et aux meilleurs standards du marché. Avec BNP Paribas, FLOA pourrait enclencher une seconde phase de son développement en France et en Europe, notamment auprès des marchands et des e-commerçants », commente Thierry Laborde, directeur général délégué de BNP Paribas.

Fin 2020, Floa revendiquait 3 millions de clients, dont 800.000 porteurs de cartes (notamment via l’offre Mastercard Cdiscount), et plus d’un tiers des parts du marché du paiement fractionné en France, grâce au concours d’une centaine d’enseignes partenaires (SFR, Oscaro, Grand Optical, etc.), ainsi que des interfaces avec des fintechs telles que Lydia, Bankin ou le bordelais Obvy. La société, qui emploie 280 personnes à Bordeaux, affichait alors l’objectif d’atteindre 5 millions de clients d’ici 2025 sur une dizaine de marchés européens.

Sur le même sujet