Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Biotech : Treefrog Therapeutics lance sa bourse de recherche

Demain
lundi 25 avril 2022

La bourse de recherche, qui sera allouée chaque année à un lauréat, est financée en fonds propres. Crédits : Treefrog Therapeutics

La biotech bordelaise Treefrog Therapeutics lance une bourse de recherche annuelle, financée en fonds propres. Elle prévoit un soutien financier de 100.000 dollars pour, chaque année, soutenir un projet en lien avec les cellules-souches.

100.000 dollars. C’est le montant de la toute nouvelle bourse de recherche créée par la biotech Treefrog Therapeutics, spécialiste des cellules-souches, grâce à ses fonds propres. Baptisée The Stem Cell SpaceShot Grant, elle a vocation à financer la recherche dans le domaine de la médecine régénérative. « Cela fait plusieurs années qu’on parle de cette bourse, explique à Placéco Pierre-Emmanuel Gaultier, directeur marketing de Treefrog Therapeutics. L’enjeu, pour lancer une technologie de rupture comme celle que l’on développe, c’est que tout le monde dans notre domaine soit au courant de ce que l’on fait. »

Le concept ? Une bourse anonyme, ne nécessitant pas de CV, mais seulement une page de description du projet. Les candidatures, elles, seront ouvertes du 1er mai au 30 juin prochain. « J’aime bien dire que les bonnes idées ne viennent pas des têtes auxquelles on pense, plaisante Kévin Alessandri, cofondateur de Treefrog Therapeutics Nous ne voulons pas prendre les canaux habituels de sélection, car c’est extrêmement sélectif justement, et qu’on y retrouve toujours les mêmes chercheurs. Il faut avoir publié plein d’articles, avoir les bonnes signatures en bas de page, les bonnes recommandations… » Le contraire de The Stem Cell SpaceShot Grant, qui se veut inclusif, privilégiant l’idée à la personne.

A lire aussi : Treefrog Therapeutics lève 64M€ pour les thérapies cellulaires

Comprendre l’organisation cellulaire

Dix nominés seront retenus. Puis la personne lauréate, à l’issue du concours, aura la possibilité de choisir le laboratoire avec lequel elle souhaite travailler. « L’idée, c’est d’accroître notre notoriété, reprend Pierre-Emmanuel Gaultier. Avoir l’opportunité de rencontrer des chercheurs ayant de très bonnes idées. Et, si ces dernières aboutissent, de créer des collaborations. » « On a fait ce qu’on aurait rêvé d’avoir, en étant efficace », renchérit Kévin Alessandri. Avant même le lancement officiel de cette bourse de recherche, Treefrog Therapeutics enregistre déjà une trentaine de dossiers de candidature. « Autant la communauté biologique est assez facile à cibler, autant ce n’est pas le cas de la communauté des biophysiciens, poursuit Pierre-Emmanuel Gaultier. Et c’est une thématique très importante chez nous ! Pour comprendre comment, physiquement, l’organisation cellulaire fonctionne, car elle a un impact direct sur la viabilité de ces cellules. Notre enjeu, c’est de compléter cette approche biologique avec des gens qui travaillent sur les paramètres physiques de l’organisation de ces tissus. » Cette bourse de recherche est ainsi ouverte aux scientifiques titulaires d’un doctorat, mais aussi aux étudiants en cours de thèse.

Sur le même sujet