Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Avec son huile de CBD, La Ferme Médicale vise les pharmacies françaises

Stratégie
mardi 04 janvier 2022

Raphaël de Pablo a créé La Ferme Médicale en 2019. Crédits : LFM

La Ferme Médicale, qui cultive du chanvre et le transforme en huile bien-être, devrait passer de 35 à plus de 800 pharmacies clientes en 2022. L’entreprise n’est pas concernée par le récent arrêté gouvernemental, et compte bien accélérer sa croissance.

Sur dix hectares, à Bruges, La Ferme Médicale cultive et transforme du chanvre - ou cannabis sativa - girondin. Raphaël de Pablo, fondateur de l’entreprise, s’est lancé en 2019 un objectif : construire un modèle économique transparent, pour développer la partie agricole du chanvre, et la culture du CBD. « J’ai travaillé deux ans au Canada dans le domaine du cannabis thérapeutique, et lorsque je suis rentré en France en 2018, le marché commençait à arriver, se remémore-t-il. J’ai acheté une vingtaine de produits disponibles et je les ai fait analyser. Déjà, 98% venaient de l’étranger, et tous étaient faits à partir de poudre d’isolat, soit la molécule de CBD isolée. Mais tout ce qui est réalisé aux Etats-Unis, au Canada ou en Israël montre qu’il est dix fois plus efficace de partir de la plante car le spectre y est complet, on retrouve toutes les molécules et c’est cela qui apporte l’efficacité du CBD. » Forts de ce constat, Raphaël de Pablo et son équipe de quatre salariés produisent aujourd’hui des huiles, à partir de leur exploitation, pour réguler la douleur, l’anxiété, les problèmes de sommeil ou encore les inflammations. Une seconde partie des fleurs récoltées est aussi employée pour Burdi W, autre société créée en février 2021 par l’ancien expatrié, qui commercialise du vin rouge médocain au CBD.

La Ferme Médicale n’est aujourd’hui pas concernée par le récent arrêté gouvernemental, paru au Journal officiel le 31 décembre dernier, interdisant la vente de fleurs de cannabis chargées en CBD. Car jusqu’à présent, les entreprises la commercialisant bénéficiaient d’un flou juridique. « Notre objectif premier a toujours été de respecter la réglementation, précise le fondateur de La Ferme Médicale. J’ai aussi le recul du Canada et la fleur de CBD est un effet de mode, le marché est vraiment tourné vers le bien-être des gens. Fumer cette fleur n’a jamais été mis en avant pour cela, c’est plutôt une option de sevrage pour les consommateurs de cannabis. »

2022, année de l’accélération

Presque trois ans après son lancement, 75% de l’activité de La Ferme Médicale découle du BtoB, et plus précisément des pharmacies, « pour créer une vraie relation avec le consommateur ». Un marché en plein essor, car si l’entreprise girondine compte aujourd’hui 35 clients, elle prévoit pour 2022 une très forte accélération - et va notamment entrer dans un groupement de 850 pharmacies françaises. La production devra pour cela suivre, et Raphaël de Pablo s’appuie sur des agriculteurs. « Nous les avons formés l’année dernière, et cette année ils ont leur exploitation de chanvre. Nous continuons de travailler avec eux en leur donnant notre cahier des charges, pour les accompagner aussi car cette culture est très compliquée. La saison de production va d’avril à septembre, nous leur rachèterons leurs récoltes pour ensuite la transformer et la distribuer. »

Une croissance qui nécessitera l’embauche d’une quinzaine de saisonniers, intégralement financée sur fonds propres. « Nous ne sommes accompagnés de personne car les banques, les assurances sont pour l’instant totalement contre ce nouveau marché, reprend le fondateur. Là-dessus, les mentalités n’évoluent pas… » Malgré cela, La Ferme Médicale mise sur sa R&D, et commercialisera ce semestre des gélules et pommades, toujours au CBD.

La Ferme Médicale
Basée à Bruges
4 salariés : 
CA : n. c.

Sur le même sujet