Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Avec sa seconde levée de fonds, LaDegust.fr veut « créer un Booking de la dégustation »

Bordeaux Technowest
vendredi 14 janvier 2022

La startup va développer une application pour fédérer ses utilisateurs. Crédits : LaDegust.fr

LaDegust.fr, qui propose de réserver des dégustations de vin, a bouclé en décembre une seconde levée de fonds de 500.000 euros. La startup ambitionne de fédérer une vraie communauté, à mi-chemin entre un réseau social et un site de réservation en ligne.

« Créer un Booking de la dégustation » pour des consommateurs néophytes comme amateurs, telle est l’ambition de Laurent de Kéranrouë, cofondateur de la startup LaDegust.fr. Et si pour l’instant, la jeune pousse se focalise sur le vin – produit emblématique -, elle espère bien élargir ses horizons. « Nous avions dès le départ une ambition extrêmement forte, reprend Laurent de Kéranrouë. Nous avons travaillé sur le concept durant plus d’un an, tout en cherchant des investisseurs. Car une startup ne peut pas vivre si elle n’est pas financée. » En juillet 2020, la société a donc été lancée… Grâce à une levée de fonds immédiate de 600.000 euros. « Nous avons fait un plan de bataille en termes de déploiement, notre prototype était bouclé… Lorsque vous créez une startup, d’habitude elle est incubée durant un an. Nous, on l’a fait durant la phase de création. »

Un démarrage inhabituel, qui a permis au duo de développer la plateforme, et de convaincre les premiers professionnels – domaines ou cavistes. Aujourd’hui, plus de 5.000 lieux sont référencés sur LaDegust.fr. « Nous en sommes encore au démarrage, mais nous comptons environ 1.000 petits dégustateurs, poursuit le cofondateur. Nous avons une dizaine de réservations par semaine et nous devons maintenant monter en puissance. »

Fédérer une communauté

LaDegust.fr ne se positionne pas en apporteur d’affaires. D’ailleurs, aucune commission n’est prélevée sur les réservations ; mais les professionnels doivent souscrire à un abonnement. Le référencement sur la plateforme est gratuit, et un créneau sur une journée est mis à disposition. Ensuite, selon le « pack » auquel souhaite souscrire l’intéressé, le prix varie. « Nous proposons de valoriser l’espace des professionnels, nous leur amenons de services autour pour qu’ils soient partie prenante de la plateforme. Ils ont la possibilité d’organiser des jeux concours, des promotions, pour fidéliser leurs clients. » Car l’ambition des cofondateurs va au-delà des simples réservations : ils veulent créer un site communautaire, via lequel les utilisateurs partagent, se rencontrent et vivent les dégustations. Une « rupture d’usage pour démocratiser la dégustation », en la digitalisant.

D’ailleurs, pour que les dégustateurs reviennent, il faut une offre de plus en plus riche. Au premier semestre 2022, de nouveaux produits tels que la bière ou le rhum, le fromage ou le chocolat seront intégrés sur LaDegust.fr. Mais surtout, pour arriver à développer une communauté, Laurent de Kéranrouë et ses équipes travaillent sur une application qui permettra de poster photos et commentaires, pour ensuite les partager avec les autres utilisateurs. Être un réseau social, « un écosystème entre professionnels et petits dégustateurs ». « C’est essentiel aujourd’hui, car 60% des flux et des recherches sur internet sont aujourd’hui réalisés via un téléphone. »

Une seconde levée de fonds

Pour se donner les moyens de leurs ambitions, les cofondateurs ont bouclé en décembre dernier, une seconde levée de fonds de 500.000 euros. Grâce à leurs investisseurs historiques, une dizaine, qui prolongent leur confiance en LaDegust.fr. Objectif : développer l’application, donc, pour bâtir leur communauté durant les deux prochaines années ; tout en construisant la deuxième version de la plateforme. « Notre enjeu sur les deux prochaines années est d’avoir une communauté de 30.000 abonnés, et 10.000 petits dégustateurs. Pour avoir, chaque mois, entre 200 et 300 réservations », détaille le cofondateur. D’abord en France, puis très vite en Europe. « Cela fera à mon avis l’objet d’une autre levée de fonds beaucoup plus conséquente, imagine Laurent de Kéranrouë. Pour monter une équipe et aller chercher de nouveaux lieux de dégustation dans les pays voisins. » Des perspectives internationales, donc, mais notre interlocuteur l’assure : LaDegust.fr continuera de proposer des réservations pour toutes les bourses. Et même des dégustations gratuites – déjà présentes sur la plateforme. « Nous ne souhaitons pas être dans du haut de gamme. Ce sont les vignerons et cavistes qui fixent leurs prix, et il y a plein de petits producteurs qui sont intéressants ! Pour démocratiser l’usage, il faut que tout le monde s’y retrouve », conclut Laurent de Kéranrouë.

LaDegust.fr
Basée à Bordeaux
6 salariés
CA : n. c.

Rubrique sponsorisée par :

Sur le même sujet