Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Avec sa marketplace, Tcheen allie événementiel et éco-responsabilité

Bordeaux Technowest
lundi 04 janvier 2021

Julie Audouin et Carole Bichot, cofondatrices de la startup - Photo Tcheen

La plateforme événementielle Tcheen est commercialisée depuis quelques mois. Elle met en relation clients et prestataires éco-responsables, de la location du site au traiteur. 180 professionnels y sont pour l’instant inscrits sur toute la Nouvelle-Aquitaine, et les deux fondatrices espèrent franchir la barre des 500 en 2021.

L’idée de Tcheen a germé progressivement dans la tête de Julie Audouin et Carole Bichot en 2018. Collègues dans l’industrie aéronautique, les deux femmes font un constat : le secteur de l’événementiel n’est pas encore très digitalisé, et pas forcément efficient en matière d’environnement. « Nous nous sommes dit qu’il y avait quelque chose à faire », se remémore Julie Audouin.

Travaillant à temps plein sur le projet durant un an, le binôme lance officiellement Tcheen en janvier 2020. Le concept ? Une plateforme permettant de réserver des prestations plus ou moins éco-responsables en Nouvelle-Aquitaine, du lieu de l’événement au traiteur, en passant par la décoration.

Plusieurs critères à remplir

« Je pense qu’aujourd’hui, beaucoup d’entrepreneurs prennent en compte l’environnement, reprend la cofondatrice. Pour nous, c’était essentiel. » Pour autant, Tcheen ne se veut pas punitif. « Nous n’attribuons pas de notes aux prestataires. En fait, nous leur demandons de répondre à un questionnaire précis, factuel, adapté à chaque métier. Nous leur demandons d’évaluer eux-mêmes leurs pratiques écologiques. » Par exemple, d’où viennent les aliments utilisés ? Y a-t-il un système de tri sélectif, d’énergies renouvelables ?

Mais tout prestataire ne peut s’inscrire sur la plateforme, car un minimum de critères sont nécessaires. Même si la cofondatrice l’admet, les réponses enregistrées ne sont pas systématiquement vérifiées. « Nous nous basons sur la confiance. Ensuite, c’est assez facile de savoir si les professionnels ont menti car le client s'en rendra compte. Et cela portera préjudice au prestataire. Souvent d’ailleurs, ce dernier se sous-évalue de peur de décevoir. »

180 prestataires en Nouvelle-Aquitaine

La plateforme est commercialisée depuis le mois d’octobre. 180 prestataires y sont enregistrés, répartis sur toute la Nouvelle-Aquitaine. « Nous sommes en train de finaliser une seconde version de notre site, reprend Julie Audouin. Elle sera active ce mois-ci et améliorée. Les clients pourront voir les tarifs par exemple, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. »

Côté modèle économique, la startup se rémunère en prenant une commission sur chaque contrat signé. « Nous nous sommes jetées à l’eau juste avant le second confinement. Forcément ce n’est pas une période facile ou propice à l’événementiel, mais nous relativisons, car tous les secteurs vont mal. Pas uniquement le nôtre. »

Des objectifs revus à la baisse

Aujourd’hui, la startup compte quatre salariés. Elle est accompagnée par le programme Les Audacieuses et par Bordeaux Technowest. « En 2020 nous avons enregistré une quinzaine d’événements via notre plateforme, ce n’était vraiment pas grand-chose. Pour cette année nous ciblons entre 80 et 100 commandes, car avec la situation actuelle nous avons revu nos objectifs à la baisse. »

Si pour l’instant elle démarche 90% des prestataires, Tcheen espère développer son réseau et atteindre la barre des 500 professionnels inscrits. « Nous tablons sur 150.000 à 200.000 euros de chiffre d’affaires. Surtout, d’ici la fin de l’année, nous voulons nous étendre vers Toulouse et Nantes. »

Tcheen
Basée à Bordeaux
4 salariés 
CA : n. c.
www.tcheen.com

Rubrique sponsorisée par :

Sur le même sujet