Placéco, Le média qui fait rayonner l’écosystème girondin

Aéroport : démission du président et plan de résilience de 43M€ pour 2021-2023

Écosystème
mercredi 16 décembre 2020

Pascal Personne démissionnera le 14 janvier pour raison de santé - Photo SA ADBM

L’Aéroport de Bordeaux Mérignac vient d’annoncer la démission de Pascal Personne, président du directoire, pour raison de santé. Le Conseil de Surveillance vient également d’entériner un plan de résilience et de reprise aéroportuaire sur 2021-2023, et l’investissement de 43 millions d’euros sur cette période.

« Le Conseil de surveillance de la société Aéroport de Bordeaux Mérignac a pris acte de la démission de Pascal Personne », peut-on lire dans un communiqué de presse publié ce mercredi 16 décembre. L’actuel président du directoire quittera son siège le 14 janvier prochain pour « impératif de santé ». Thierry Couloumiès, actuel directeur administratif, financier et ressources humaines, endossera le titre de président par intérim.

Le Conseil de surveillance a également acté la mobilisation de 43 millions d’euros sur deux ans pour l’aéroport.

Maintenir la stratégie d’engagement

Ce plan a été baptisé « de résilience et de reprise aéroportuaire face à la crise ». Il sera déployé entre 2021 et 2023, et a pour objectif de maintenir « la stratégie d’engagement dans l’évolution de la qualité de service et le développement durable ». Le précédent plan d’orientation stratégique et d’investissement, décidé en 2019, étant rendu caduc par la crise économique actuelle.

Concrètement, ces 43 millions d’euros alloués seront répartis en trois axes. L’amélioration de la qualité de services aux compagnies aériennes et aux passagers ; le renforcement des moyens pour les missions régaliennes de sûreté et de sécurité, dévolues à la société aéroportuaire ; et enfin un engagement vers « l’exemplarité environnementale ». A ce titre, 8 millions d’euros seront investis dans le développement durable et la poursuite des démarches entreprises par l’aéroport pour obtenir la certification européenne « Airport Carbon Accreditation ». Objectif : atteindre la neutralité carbone en 2030.

70% de baisse d'activités depuis janvier

Cette année 2020 aura touché de plein fouet l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. Si le printemps et le premier confinement ont enregistré une chute drastique des voyageurs, l’été avait permis un assouplissement et un certain retour du niveau d’activité. « Septembre a confirmé la perspective d’une reprise très longue et progressive », développe le Conseil de surveillance.

Le second confinement a confirmé cette tendance et le recul des opérations aériennes : le mois de novembre 2020 n’a enregistré que 8% du trafic de novembre 2019. En cumulé depuis le 1er janvier dernier, le recul des activités aériennes est de 70%.

Pascal Personne, une carrière dans l’aéronautique

Dans son communiqué de presse, le Conseil de surveillance est revenu sur la carrière de Pascal Personne. Devenu directeur général de l’aéroport en 2004, il a contribué à la création de son directoire en 2007, et en est devenu le président.

Il a développé le marché du low-cost à Bordeaux Mérignac en lançant, en 2010, le terminal « billi » : premier terminal low-cost en construction neuve sur l’Hexagone. La fréquentation a ainsi augmenté, passant de 3 millions de voyageurs à 8 millions en fin d’année dernière. « Ce fut un honneur de travailler au développement de l’Aéroport de Bordeaux au service de son territoire », déclare Pascal Personne.

Sur le même sujet